Logo Allochomage
Compte

NOUVEAU SITE ! – 5% sur votre première commande avec le code : BIENVENUE

Un simulateur pour évaluer le montant du RSA à percevoir

Même si vous restez chez vous, il est désormais possible non seulement d’obtenir une réponse rapide sur votre éligibilité au RSA, mais aussi et surtout d’évaluer sans rien payer la somme de vos droits. C’est grâce à un simulateur disponible en ligne. Vous pouvez ainsi demander depuis chez vous toutes les informations utiles que vous voulez avoir sur ces questions.

Qu’est-ce qu’un simulateur RSA ?

Un simulateur RSA est un outil en ligne qui permet à son utilisateur de savoir s’il peut prétendre ou non au RSA. S’il est éligible à cette prestation sociale fournie par la CAF, il peut utiliser le même outil pour estimer le montant de ses droits. Le simulateur présente trois avantages majeurs : la rapidité, la gratuité et l’anonymat. En termes de rapidité, vous pouvez obtenir la réponse à votre question en 2 minutes seulement.

Le simulateur RSA n’est pas difficile à manipuler. Ceci est un autre avantage pour son utilisateur. Il suffit de savoir lire et de suivre les indications qui apparaissent sur votre écran. Son énième avantage est que les données qu’il utilise pour traiter vos demandes sont mises à jour en fonction de l’évolution des montants et des conditions d’accès au RSA. Ceci est à retenir : le simulateur n’est pas uniquement réservé aux nouveaux candidats au RSA. Ceux qui en sont déjà bénéficiaires peuvent également recourir à ses services.

La simplicité de la manipulation de ce simulateur en ligne est surtout liée à l’utilisation des trois icônes principales. L’icône « Suivant » si vous voulez avancer dans le processus. L’icône « Bonhomme » si vous voulez retourner à l’étape précédente. Et l’icône « Recommencer » si vous voulez déclencher un nouveau processus de simulation, soit parce que vous n’êtes pas satisfait, soit vous avez commis une erreur de manipulation. 

Les données que vous devez livrer au simulateur RSA         

Le simulateur RSA ne peut traiter que les informations qui lui sont transmises. Par contre, son résultat ne lie pas la CAF ou la MSA. Il n’a rien d’officiel. Le dernier mot appartient à ces deux organismes quant à votre éligibilité au Revenu de Solidarité Active et à son montant définitif. Elles sont les seules habilitées à trancher officiellement. Force est de constater que le nombre des bénéficiaires du RSA a connu une hausse en France depuis la crise sanitaire due au Covid-19.

Quant aux informations proprement dites, elles peuvent être classées en cinq catégories. Quand vous les balancez au simulateur, vous n’avez pas besoin de dévoiler votre identité, et ce, afin de garder votre anonymat. La première catégorie comporte les renseignements relatifs à votre âge et votre nationalité. Ils permettent surtout au simulateur de se référer à l’âge minimum requis pour l’accès au RSA.

La deuxième catégorie porte sur les informations touchant votre situation maritale. Êtes-vous célibataire ou marié ? Êtes-vous pacsé ? Si vous ne vous trouvez pas dans l’une de ces trois situations, vous aurez toujours la possibilité de le signaler au simulateur. L’essentiel, c’est que vous lui livrez des informations sur votre situation maritale, un élément déterminant dans l’estimation de la somme de vos droits au RSA. Ne rien y indiquer risque de fausser le résultat, voire de bloquer le processus de simulation.

Après votre situation maritale, le simulateur demande des renseignements sur la composition de votre foyer. À ce propos, vous serez notamment amené à l’informer sur le nombre d’enfants que vous avez en charge. Le montant de votre Revenu de Solidarité Active sera ainsi calculé en fonction du nombre que vous lui précisez. Plus vous avez d’enfants en charge, plus le total de votre RSA augmente. 

La quatrième catégorie d’informations que le simulateur exige concerne votre situation face au logement. Êtes-vous propriétaire ou locataire ? Vous pouvez préciser d’autres situations où vous vous trouvez au moment où vous voulez obtenir l’estimation du montant de vos droits. Ce qui est important, c’est que vous devez éviter de balancer des fausses informations. Dans cette quatrième catégorie de renseignements, vous seriez sollicité d’indiquer votre code postal.

Les derniers renseignements obligatoires concernent les ressources de votre foyer. Ce sont surtout celles perçues pendant les trois derniers mois qui intéressent le simulateur. Ces données sur vos ressources contribuent également à la détermination de la somme de votre Revenu de Solidarité Active. Il est à rappeler que si vous commettez des erreurs dans les différentes étapes de la simulation, vous pouvez toujours recommencer ou retourner à l’étape précédente.

Les 5 étapes à suivre dans la simulation RSA

Après la théorie, on se met à la pratique. 5 étapes sont à effectuer impérativement.

La première étape

Sur votre écran d’ordinateur, le simulateur ouvre la première fenêtre réservée aux informations sur votre profil. C’est la première étape du processus de simulation. Sur cette fenêtre, vous avez à cocher trois fois.

À gauche, vous avez :

• Age : il suffit de cliquer sur l’une des deux flèches de direction (haut/bas) et de choisir l’âge qui correspond à votre profil.

• Nationalité : vous avez à cocher sur l’une des trois cases mises au choix : Française/EEE-UE-Suisse/Hors UE.

À droite, vous avez 7 cases disponibles. Elles sont réservées aux renseignements relatifs à votre situation professionnelle :

• Case « étudiant-e, apprenti-e » : n’oubliez pas de préciser votre échelon de bourse si vous cochez sur cette case.

• Case « Retraité-e »

• Case « Inscrit comme demandeur d’emploi » : si vous cochez cette case, n’oubliez pas d’indiquer au simulateur la date de fin de votre dernier contrat de travail. Et pour savoir si vous êtes éligible à l’ASS, il est utile de signaler si vous avez travaillé 5 ans pendant les 10 dernières années. 

• Case « En situation de handicap » : si vous cochez cette case, le simulateur doit être informé sur votre taux d’incapacité. Livrer des informations sur votre situation face à l’AAH peut vous aider considérablement. Il est également utile de préciser si votre accès à l’emploi fait l’objet d’une restriction. 

• Case « Inapte pour le travail »

• Case « Enceinte »

• Case « Je ne suis dans aucune de ces situations »

La deuxième étape 

Une fois que vous avez coché convenablement les cases précédentes et que vous avez tapé sur le bouton « Suivant », vous êtes passé à la deuxième étape de la simulation. Sur ce deuxième tableau, il n’y a que deux cases au choix. Soit, vous êtes en couple et vous cochez la case correspondante (à gauche). Soit, vous êtes célibataire et vous cochez la case « Seul ». Et puis vous tapez sur le bouton « Valider ».

La troisième étape

Cette étape s’avère également importante pour l’évaluation du montant de vos droits au RSA. Elle vous permet de donner le nombre d’enfants à votre charge. On vous demande aussi de préciser leurs âges respectifs. À gauche de votre écran, vous avez à cocher une des deux cases (Oui/Non) mises au choix. Vous cochez la case « Oui » si vous avez d’enfants à charge. À droite de votre écran, vous mettez l’âge de chacun des enfants concernés. Vous y êtes aussi amené à répondre si vos enfants sont en garde alternée ou non. Et comme d’habitude, vous tapez sur le bouton « Suivant » pour passer à la prochaine étape. 

La quatrième étape

Votre situation face au logement est également déterminante dans la fixation de la somme de vos droits au RSA. À gauche du tableau, vous avez à cocher une case correspondant à votre situation parmi les 4 disponibles (locataire figurant sur le bail ou en foyer de logement/Propriétaire/Hébergé chez un particulier ou en logement de fonction/Sans domicile stable ou domicile administratif). Vous précisez ensuite votre ville et votre code postal. Si vous êtes locataire, vous devez cocher certaines cases situées à droite de l’écran.

La dernière étape de la simulation

La dernière étape consiste à livrer les renseignements sur vos ressources des trois derniers mois. Vous devez déclarer avec les montants précis vos revenus d’activité, les allocations auxquelles vous avez droit, vos indemnités, vos pensions, vos revenus du patrimoine si vous en avez et d’autres ressources dont éventuellement des bourses ou des gains exceptionnellement perçus. Si vous êtes en couple, vous devez également indiquer (s’il y en a) les ressources de votre conjoint. C’est aussi valable si vous avez d’enfants en charge. Après avoir cliqué sur le bouton « Suivant », le simulateur donne le résultat, c’est-à-dire le montant mensuel de vos droits si vous êtes éligible au RSA.

              Le simulateur RSA est un outil facile à manipuler. Il suffit de suivre les indications qui apparaissent à chaque étape sur l’écran de votre ordinateur. Dans les cases à cocher, l’outil émet déjà toutes les éventualités possibles. Il vous appartient de cliquer sur celles qui correspondent à votre situation.

TOUT SUR L’ENTRAINEMENT

NOS SIMULATEURS
Aides Financières
Aides à la Famille
RSA
Aide AAH

ARTICLES POPULAIRES