Logo Allochomage
Compte

NOUVEAU SITE ! – 5% sur votre première commande avec le code : BIENVENUE

VAE : Les procédures pour réaliser une validation des acquis de l’expérience

Faire reconnaître son expérience professionnelle est une démarche qui permet de profiter d’innombrables avantages incontournables. Cela facilite grandement la recherche d’emploi. Pour avoir un diplôme et un titre reconnus par l’État, il est essentiel de faire une validation des acquis de l’expérience.

Tout savoir sur la validation des acquis de l’expérience

La validation des acquis de l’expérience, communément connue sous l’acronyme VAE a été créée en 2002. Il s’agit d’une procédure permettant de faire valider ses aptitudes lors de son expérience professionnelle. Autrement dit, elle permet d’accéder à la certification professionnelle. Elle a donc pour but d’acquérir un titre ou bien un certificat de qualification ou encore un diplôme. Elle peut être envisagée par tous types de profil.  La VAE est à inscrire au RNCP ou Répertoire national des certifications professionnelles. 

Qu’est-ce-qui la différencie avec la VAP ?

Il est important de savoir que la VAP ou validation des études supérieures est un dispositif qui, comme la VAE, permet d’attester son niveau de compétences. Par contre, elle ne permet pas d’obtenir une certification. La VAP permet seulement de bénéficier d’un accès à un enseignement supérieur ou universitaire. Il est à noter que la validation des acquis de l’expérience mène à l’obtention d’un diplôme reconnu par l’État. Plus précisément, après avoir réussi à l’évaluation, vous allez acquérir un diplôme qui correspond aux formations que vous avez suivies antérieurement. 

Les objectifs de la validation des acquis de l’expérience

Avant de procéder à la validation des acquis de l’expérience, il est capital de bien définir ce que vous attendez, c’est-à-dire l’objectif à atteindre. Effectivement, à noter qu’avoir une idée claire sur votre objectif, avant de présenter votre projet à un jury est d’une importance capitale, car cela vous permet de vous montrer très convaincant. Il est à rappeler que cette VAE permet d’obtenir une certification. À part le fait qu’elle permette de faire reconnaître vos compétences professionnelles, elle se présente aussi comme une manière de valider votre expérience acquise. La VAE est également de plus en plus adoptée pour effectuer une reconversion professionnelle. Elle se présente donc comme un levier efficace pour les personnes souhaitant changer d’emploi. 

Quels sont ses atouts ? 

Nombreux sont les gens qui choisissent de procéder à une VAE. Il est à souligner qu’elle permet de bénéficier de nombreux avantages intéressants. 

Pour les employés

La validation des acquis de l’expérience est un moyen de se démarquer, d’affirmer sa personnalité tout en renforçant sa confiance en soi. Elle permet en même temps de mettre en avant ses compétences. En tant que salarié, la validation des acquis de l’expérience est une façon de prouver votre expérience auprès de votre employeur. La VAE vous permet aussi de poursuivre une formation ou de faire un concours de haut niveau. Mais ce n’est pas tout, lorsque votre expérience professionnelle est reconnue, vous pouvez postuler à un nouvel emploi en toute facilité. Non seulement, votre candidature va intéresser les employeurs, mais votre CV va être aussi valorisé. Et retenez bien que la validation des acquis de l’expérience vous permet de bénéficier d’une augmentation ou d’une promotion. 

Ainsi, il est crucial de savoir que pour pouvoir toucher un salaire, vous pouvez continuer de travailler pendant la réalisation de votre validation des acquis de l’expérience. Mais ce n’est pas tout, notez qu’il est tout à fait possible de profiter d’un congé pour VAE.

Pour les entreprises

Dans le cas des entreprises, la validation des acquis de l’expérience se présente comme un dispositif indispensable qui permet de témoigner les compétences des employés. D’ailleurs, la VAE peut être une meilleure façon de booster la motivation de ces derniers. En d’autres termes, il s’agit d’un outil assurant la productivité des salariés au sein des entreprises. 

Quelles sont les conditions pour pouvoir valider ses acquis de l’expérience ?

Il est capital de bien comprendre que la validation des acquis de l’expérience est réservée à tout le monde. Que vous soyez :

  • Bénévole
  • Employé
  • Demandeur d’emploi
  • Bénéficiaire d’un contrat aidé
  • Intérimaire
  • Agent public
  • Intermittent du spectacle
  • Travailleur handicapé
  • Réfugié

Effectivement, cette démarche ne requiert aucun profil. Toutefois, il y a une seule condition, vous devez justifier une année d’expérience qui est en relation avec le titre ou le diplôme que vous envisagez de valider. Mais quel que soit votre niveau de formation, vous pouvez faire valider vos acquis.

            Ainsi, il est à noter que pour mettre toutes les chances de votre côté, la meilleure solution est de vous faire accompagner par un cabinet spécialisé.          

Connaître les différentes étapes pour faire une VAE

Il est à souligner que la validation des acquis est une démarche qui dure environ 9 ou 12 mois. Pour pouvoir aller jusqu’à la fin du processus, il est conseillé de suivre certaines étapes essentielles. La première chose à faire est de déterminer vos objectifs. Autrement dit, il est très important de bien définir votre projet. Si vous voulez avoir l’avis d’un professionnel, vous pouvez vous adresser au responsable RH de votre entreprise ou bien à un expert au sein du centre de conseil spécialisé dans la validation des acquis de l’expérience. À noter que ce dernier peut vous aider à acquérir un financement pour votre VAE. Ensuite, quand vous avez fini de faire une mise au point sur votre projet, il faut prendre contact avec un organisme certificateur. Il a l’expérience nécessaire pour vous conseiller sur la procédure à suivre. Il est à souligner que vous pouvez très bien vous informer en faisant des recherches sur internet pour trouver un organisme certificateur dans votre région. 

            La deuxième étape consiste à déposer votre dossier VAE. Pour ce faire, certaines conditions imposées par l’organisme certificateur doivent être prises en compte. Effectivement, il est important de savoir qu’il y a des délais à respecter. Il est à noter que le dossier de recevabilité doit contenir :

  • Des justificatifs au sujet de la durée de vos activités exercées
  • Des justificatifs à propos de la durée des formations que vous continuez en situation de travail.
  • Les certifications que vous avez acquises
  • Tous les documents exigés par l’organisme certificateur
  • Un formulaire de candidature bien rempli et signé

Quand votre dossier VAE est complet, il suffit de l’envoyer à l’organisme de certification. Normalement, vous allez obtenir une réponse après 2 mois. Quand votre dossier est accepté, vous allez recevoir une notification par courrier. Cette dernière va comporter des informations utiles dont la date de votre examen devant le jury. Il est très important de savoir que seule une demande par certification est autorisée au cours d’une année civile. 

            En ce qui concerne la troisième étape, elle consiste à préparer l’évaluation finale, c’est-à-dire que vous allez vous focaliser sur la constitution de votre dossier et la préparation de votre examen. Certaines informations doivent être mentionnées dans votre dossier, à savoir un document justifiant que vous avez acquis des compétences pendant votre expérience professionnelle ; les formations que vous avez suivies et les aptitudes que vous convoitez de valider. Il est à retenir que la préparation de votre examen peut être effectuée par vous-même. Mais il est aussi envisageable de demander l’aide de votre organisme de certification. Certaines personnes font appel aussi à des prestataires habilités. 

            Après la préparation de l’évaluation finale, vous allez passer à l’oral VAE devant le jury. C’est à ce moment-là que vous allez devoir démontrer vos acquis. Sachez que ces derniers doivent convenir au diplôme ou bien ou titre que vous souhaitez acquérir. Le but de cet oral devant le jury est de montrer vos aptitudes. Quand l’évaluation est terminée, la réponse vous sera envoyée par mail. Sachez que trois réponses sont possibles, soit :

  • Vous allez obtenir le diplôme ou le certificat ou le titre voulu
  • Vous allez obtenir une validation des parties de certification acquises, c’est-à-dire que la validation est partielle
  • Vous allez recevoir un courrier notifiant que vous n’avez pas réussi

Que faire pour avoir un financement pour son VAE ?

Il est à noter qu’une validation des acquis de l’expérience peut représenter un investissement considérable. En général, le tarif se situe entre 400 et 1000 €. Demander un financement s’avère être une excellente idée. Vous n’avez pas à vous inquiéter, car de nombreuses possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez vous adresser à votre employeur pour demander de l’aide, dans le cadre du plan de formation. Il est aussi possible de vous tourner vers un opérateur de compétences. Et notez que vous pouvez très bien demander un financement à Pôle Emploi par le biais de l’Aide Individuelle à la Formation. Vos frais d’inscription peuvent être également financés par les heures accumulées sur le compte personnel de formation.

 

La réalisation de la validation des acquis de l’expérience se présente comme un parcours qui peut s’avérer être effrayant. Elle demande une bonne volonté et un travail personnel significatif. La VAE est un moyen d’avoir un diplôme reconnu. Les avantages qu’elle apporte sont tous intéressants. 

TOUT SUR L’ENTRAINEMENT

NOS SIMULATEURS
Aides Financières
Aides à la Famille
RSA
Aide AAH

ARTICLES POPULAIRES