Logo Allochomage
Compte

NOUVEAU SITE ! – 5% sur votre première commande avec le code : BIENVENUE

Cumul AAH et RSA : peut-on bénéficier de ces 2 aides en même temps ? Si oui, comment ?

Il existe des aides sociales proposées par pôle emploi pour amortir l’impact du chômage. Ce sont : AAH (Allocations Adulte Handicapé) et RSA (Revenu de Solidarité Active). Ces deux prestations sociales sont financées et versées par la CAF ou la MSA. Il est possible de privilégier à la fois ces deux aides, mais c’est souvent très rare. Allons donc découvrir tous les bons à savoir sur l’AAH et le RSA. 

AAH et RSA en quelques phrases

L’Allocations Adulte Handicapé et le Revenu de Solidarité Active sont cumulables. Cela est prouvé par la CAF. Cependant, vous ne pouvez pas vous procurer de ces deux aides en même temps. Soit, vous bénéficiez de l’un dans sa partialité (contre son intégralité), soit vous n’avez rien. Surtout si vous avez une autre source de revenus, le montant du RSA espéré diminuera systématiquement : soit le montant de l’AAH monte et celui de RSA augmente, soit inversement. Le pire, c’est que le montant de l’un sera déduit par l’autre. Donc pour tirer plus d’avantages, Il vaut mieux ne percevoir qu’un seul aide. Mais cela se base effectivement au calcul du cumul RSA et AAH. 

RSA et AAH : le cumul est destiné pour qui ?

Seulement les personnes qui remplissent les conditions idéales pour chacune des deux aides peuvent s’attendre au cumul. Elles ne peuvent pas y toucher de manière intégrale. Vous n’aurez donc pas d’avantage au cumul en quelque sorte. 

Les points sur les conditions RSA et AAH

Rappelons que le CAF ou la MSA verse le RSA. Vous pouvez l’avoir ce versement en partant de plusieurs conditions au préalable. Ces deux entités tiennent compte de votre nationalité et de votre âge. Mais il y a aussi le simulateur RSA. Celui-ci est également très utile pour calculer vos droits. 

Par contre, comme son nom l’indique, l’AAH ou l’Allocation Adulte Handicapé est soumis aux personnes handicapées avec un taux d’incapacité de 50 % de leur part. Si vous voulez donc bénéficier de cette aide offerte par Pôle Emploi, vous devez remplir les conditions appropriées aux RSA selon les mises à jour de l’année 2022. Si vous pouvez prouver que vous n’ayez plus aucun autre ressource et que vous remplissiez tous les autres critères, vous pouvez toucher jusqu’à 919,86 euros par mois, un montant qui sera encore réétudié en avril 2023. 

Cumul AAH et RSA : La règle de complémentarité

Les deux aides AAH et RSA ont leurs conditions respectives. Le cumul exige que vous soyez éligible à chacune d’elles. Mais bien entendu, vous ne tirez pas profit dans l’intégralité. SI vous voulez toucher l’intégralité du RSA ou bien de l’AAH, vous devez justifier de ne pas recevoir d’autres revenus supplémentaires à part. 

Notez bien ceci : si le RSA s’ajoute à l’AAH, le montant d’aide supplémentaire à percevoir sera déduit avec le montant de l’aide reçu auparavant. C’est la règle de subsidiarité (ou complémentarité). Analysons cette théorie : 

  • Une personne perçoit le RSA et elle veut le cumuler avec l’Allocation Adulte Handicapé : dans ce cas, le montant de son RSA diminuera en fonction de celui de l’AAH voulu. Dans cette lancée, si le montant du RSA baisse, celui de l’AAH monte. Il est donc plus intéressant de percevoir ce dernier. En effet, dans la majorité des cas, son montant reste toujours élevé.
  • Une personne perçoit déjà l’AAH et il veut cumuler celle-ci avec le RSA : dans ce cas de figure, le montant de l’AAH réduira en fonction du montant du RSA voulu. De plus, le calcul de l’AAH se fait à la base de vos ressources déclarées à la CAF chaque trimestre. Une fois de plus, le montant de l’AAH demeure plus élevé, et ce, donc, plus intéressant.

Bref, vous pouvez vous intéresser au cumul AAH et au Revenu de Solidarité Active. Seulement, vous devez remplir toutes les conditions d’éligibilité qui s’imposent. Mais vous l’avez compris, il vaut mieux ne toucher que l’aide AAH seulement au lieu des deux. 

Comment se calcule le RSA et l’AAH ?

Il est possible de calculer le Revenu de Solidarité Active et de l’Allocation Adulte Handicapé. Ce calcul s’applique à toutes les aides qui se soustraient. Son but, c’est de vous permettre d’évaluer le montant recevable en cas de cumul des deux aides. Voici donc la formule : 

Montant du RSA (forfaitaire) attendu – Montant de l’AAH (919,86 euros) = Montant du RSA différentiel 

Si le montant du RSA est inférieur à celui de l’AAH, le résultat devient négatif. Dans ce cas de figure, vous devez seulement choisir entre les deux aides, car le cumul ne vaut plus rien. C’est le cas, par exemple, d’une personne qui vit seule et qui n’a pas d’enfant. 

Prenons un exemple : 

Pour faire simple, remplaçons RSA par la lettre A, AAH par B et le montant RSA par C. Soit A = 475,25 € ; B = 819,85 €. La formule ci-dessus est de : A – B = C.  Donc, A – B =  – 344,60 €. 

Vous trouvez bien ici que le résultat est négatif. Ce qui explique que le montant du RSA différentiel est négatif. Vous l’aurez ainsi compris, vous devez vous contenter de toucher seulement l’AAH, soit 919,86 euros par mois. Pourquoi ? Parce que si vous choisissez de toucher le RSA, vous ne percevez que 575,26 euros. Maintenant, voyez-vous la différence ? 

De par cette expérience, on peut alors déduire que le cumul du RSA et de l’AAH est seulement avantageux si le RSA différentiel est supérieur à 919,86 euros/mois.

Dans quelle situation le RSA et l’AAH sont-ils cumulables et profitables ?

Il est parfois assez difficile de mieux comprendre le cumul AAH et RSA. Heureusement, les 3 cas suivants pourront vous aider à trouver l’aide la plus profitable. 

Cumul RSA et AAH : y a-t-il de limite ?

Oui. On ne peut pas appliquer le cumul dans tous les cas, même si vous faites partie des deux aides à la fois. Dans le cas où l’AAH sera déduite de votre RSA, le cumul exige que l’AAH à prétendre soit inférieure au RSA. Sinon, le résultat est négatif comme vous avez vu auparavant. 

Comment savoir si vous pouvez cumuler le RSA et l’AAH ?

Lorsque vous êtes éligible aux deux aides respectifs. Le montant RSA socle doit impérativement dépasser 919,86 euros par mois. Il vaut donc mieux de toujours comparer le montant du RSA et de l’AAH. 

RSA et AAH : qui est la plus profitable ?

Certains trouvent que le cumul n’est pas vraiment intéressant. Si vous partagez la même opinion, choisissez tout simplement entre les deux aides. Rappelons que l’AAH reste l’aide la plus avantageuse. Malgré tout, le choix est entre vos mains. Tout dépendra de votre situation personnelle. En passant, si vous n’avez pas d’enfant et que vous viviez seule, rien ne vous oblige à opter pour le RSA. L’AAH pourra combler vos besoins. 

Et si vous avez un conjoint qui touche davantage l’AAH ? Vous ne pouvez pas toucher l’intégralité du RSA. En effet, le Revenu de Solidarité Active est calculé à base de vos ressources (vous et votre conjoint). Vous toucherez donc une simple partie du RSA. 

             Pour conclure, l’AAH et le RSA sont des aides profitables selon les circonstances du bénéficiaire. On peut s’attendre au cumul de ces deux aides. Mais il faut faire un calcul au préalable avant de savoir si celui-ci est avantageux. Néanmoins, le bénéficiaire peut toucher au moins 919,86 euros/mois. 

TOUT SUR L’ENTRAINEMENT

NOS SIMULATEURS
Aides Financières
Aides à la Famille
RSA
Aide AAH

ARTICLES POPULAIRES